Vous êtes ici

Troy (Troie)

Vous êtes ici

de Wolfgang Petersen
USA, 2004

Consternant. Il y avait matière à en tirer un chef d'oeuvre, mais les choix pachydermiques de Petersen ruinent complètement le film et le transforment en mélodrame romantique pour adolescents. L'oeuvre littéraire ne semble qu'un prétexte pour étaler des images façon L'Oréal ("parce que je ne vaux pas plus que ça" ?), clairement étudiées pour amener le public à se pâmer devant les acteurs (et actrices). Ils sont beaux, musclés, bronzés, épilés et huilés, ils prennent la pose en déclamant gravement leur texte, avant de se plonger dans des batailles aussi gigantesques que monotones et peu imaginatives. La première image de la bande annonce (qui montrait la flotte grecque navigant pour Troie, des milliers de navires emplissant la mer jusqu'à l'horizon) donnait bien le ton : Troy est un spectacle qui se veut énorme, mais qui est malheureusement mis en scène avec la plus irrémédiable platitude. Les combats singuliers (Ménélas contre Pâris, Hector contre Achille) sont plus intéressants et m'ont quelque peu sortis de ma torpeur affligée, mais ils ne représentent que quelques minutes de ce film interminable, où les acteurs semblent livrés à eux-mêmes et surjouent leurs rôles avec une constance effrayante. Seul Eric Bana (Hector) tire véritablement son épingle du jeu, avec peut-être Sean Bean (Ulysse). La musique est parfaitement en accord avec ce naufrage : bouffie et prétentieuse, perdue quelque part entre Braveheart, Star Wars et Gladiator qu'elle parodie lamentablement (ahh, la voix "exotique" qui se met à fredonner tristement lors de chaque scène dramatique... Aussi prévisible qu'un fonctionnaire qui tamponne ses formulaires, et à peu près aussi émouvante). Bref : une de mes plus grosses déceptions cinématographique depuis longtemps, un film détestablement opportuniste, ultra-marketing et profondément dépourvu d'originalité, qui cherche à recycler les meilleurs ingrédients des blockbusters de ces dernières années. Si vous voulez vous plonger dans l'ambiance de l'Antiquité, choisissez Gladiator. Si vous voulez voir des batailles réellement grandioses, choisissez le Retour du Roi. Si vous voulez des acteurs très beaux et très sérieux qui disent "Je t'aime" avec les larmes aux yeux ou "Je me vengerai" avec le menton qui tremble, choisissez... je sais pas... Ah ben ! Choisissez Troy !

Ajouter un commentaire