Institut de Formation des luc2

DEVENIR UN LUC2

Pour en savoir plus :
le site officiel du CEL2.

Le luc2 est sans conteste l'une des plus importantes découvertes faites par l'humanité durant les six derniers mois. Depuis lors, d'innombrables personnes cherchent à comprendre, tiraillées par cette question lancinante : Est-il possible de devenir un luc2 ? C'est pour répondre à cette question que l'IFL2 (Institut de Formation des luc2) a été fondé.

Aujourd'hui il semble certain que la réponse soit positive. L'étape suivante que l'IFL2 s'est fixée est donc de répondre de façon concrète à la question que tout le monde se pose aujourd'hui : Comment puis-je devenir un luc2 ?

La Révélation de l'existence du luc2 a ouvert de nouvelles perspectives extrêmement excitantes en matière de "personal way of life". Cette révolution ne s'étant amorcée que très récemment, de nombreux champs d'investigation possibles restent encore négligés. Soyez cependant assurés que les spécialistes de l'IFL2 travaillent activement à leur approfondissement.

Dans l'attente de solutions plus concrètes pour vous aider à vous réaliser pleinement en tant que luc2, et en l'absence (provisoire) d'infrastructures permettant d'abriter les stages de formation de notre Institut récemment fondé, nous vous proposons ce questionnaire.

Quel est votre degré de lucétude ? L'apprentissage de luc2 demande une rigueur sans faille; il demande également d'appliquer dans la vie de tous les jours des réflexes de pensée absolument fondamentaux. Ce questionnaire vous permettra de vous faire une idée de vos aptitudes à devenir un luc2. N'hésitez pas à prendre les dix minutes nécessaires pour le lire --qui sait ? Votre vie en sera peut-être transformée !

  Question 01 Comment bien aborder une discussion ?

  1. En se présentant au groupe de discussion après une période d'étude de ses moeurs.
  2. En postant un message au sujet incendiaire et en majuscules.
  3. En intervenant dans une discussion existante.

Réponse :
"En postant un message au sujet incendiaire et en majuscules". Pourquoi faire preuve d'humilité quand on arrive dans un nouveau vecteur de communication ? Usenet est fait pour parler, alors pourquoi se gêner ? Il est très important de se faire remarquer vite et bien. Internet est fait pour oser tout ce que l'on n'ose pas faire dans la vie réelle. Votre message intéressera à coup sûr tout le monde (et comme il contient La Vérité vous leur rendez même service, même s'ils ne s'en rendent pas encore compte), aussi est-il important de le mettre en majuscule. Il est également souhaitable de ne pas se laisser endoctriner par tous ces textes honteux appelés FAQ. Seuls les faibles d'esprit doutent au point de se laisser guider par des textes semblables. Vous, vous détenez la Vérité, vous pouvez donc vous en passer.

 

  Question 02 Comment paraître intelligent ?
  1. En relisant attentivement ses posts.
  2. Ce n'est pas le plus important dans une discussion.
  3. En affirmant des choses que l'ont ne sait/connait pas soi-même.

Réponse :
La bonne réponse est la "c". Il faut paraître intelligent, c'est primordial. Plutôt que de relire ses posts pour enlever toutes les fautes d'orthographes et autres inepties, il vaut mieux mettre des mots compliqués qu'on ne comprend pas forcément (et si ca se voit, reportez vous a la question 07). On peut également snober ceux qui s'y connaissent mieux que vous, et apprendre leur métier à tous ceux qui se retrouvent dans une disccussion (par exemple un réalisateur d'animation japonaise).

 

  Question 03 Votre interlocuteur vient de montrer que vous vous êtes lamentablement planté sur un point indiscutable, que faites vous ?
  1. Vous niez et en appelez à quelques forces obscures.
  2. Vous admettez que vous vous êtes trompé.

Réponse :
Avouez ! En effet vous venez de perdre une bataille mais pas la guerre. Si le point est réellement indiscutable, admettez (sinon vous pouvez toujours évoquer le bon bout de la raison). Cette défaite peut même tourner à votre avantage. En effet vous pourrez toujours dire que vous êtes de bonne foi car vous, vous avez admis vos erreurs (ce qui prouve bien que vous avez raison).

 

  Question 04 Votre interlocuteur illustre sa démonstration avec un exemple judicieusement choisi.
  1. Vous critiquez cet exemple.
  2. Vous criez au hors sujet.
  3. Vous ne répondez pas au post.

Réponse :
Criez au hors sujet ! En effet une discussion doit être bornée à un sujet unique, et même moins ! D'ailleurs pourquoi votre interlocuteur donne-t-il des exemples d'animes aux styles, musiques et scénario différent ou analogue ? On dirait qu'il ne se rend pas compte qu'il a tort !
Nous vous invitons cependant à mettre le plus d'exemple possible dans vos posts, car cela est gage d'une bonne culture, et vous pourriez en tirer gloire et prestige.
Si vous avez répondu "c", revoyez votre cours; répondre aux posts (même compromettants) est une des règles d'or du luc2.

 

  Question 05 Que faire en cas d'insultes ?
  1. Répliquer.
  2. Faire semblant de ne pas avoir entendu.
  3. En profiter pour flatter son ego.

Réponse :
En profiter pour flatter son ego. En effet on ne se lasse jamais de l'auto-satisfaction. Pourquoi feindre de n'avoir rien vu, alors que l'on peut en tirer avantage, et donc tout en montrant sa sagesse, en profiter pour le ridiculiser, bien fait pour lui d'abord, na !

 

  Question 06 Votre interlocuteur ne comprend pas ce que vous voulez lui dire, que faites-vous ?
  1. Vous faites un Ctrl+C/Ctrl+V. S'il n'a pas compris, c'est qu'il n'a pas lu.
  2. Vous lui expliquez différemment
  3. Vous vous remettez en cause.

Réponse :
Vous faites un copier/coller. Pourquoi s'embêter à tout retaper, alors que l'informatique permet de ne point en faire trop ? Il est conseillé de renvoyer la faute à l'interlocuteur. Au passage, vous pouvez même l'accuser de mauvaise foi (ex: "Tu joues au con"). Si vous avez répondu "c", vous êtes immédiatement excommunié.

 

  Question 07 Vous avez utilisé trois fois le (même) mauvais mot dans un message, et ça s'est vu, que faites-vous ?
  1. Vous cherchez dans le dictionnaire ou vous demandez quel est le mot correspondant à ce que vous vouliez exprimer.
  2. Vous continuez à utiliser le mot, même sachant que celui-ci est inaproprié.
  3. Vous faites porter la faute à votre interlocuteur.

Réponse :
Vous continuez à utiliser le mot ! Si vous changiez de mot, cela reviendrait à donner raison à votre interlocuteur (et comme cette défaite ne pourra pas tourner à votre avantage, c'est tout à fait exclu). Comme le dit le proverbe "plus c'est gros, plus ca passe". Pour que cela fonctionne, il faut habituer votre interlocuteur à ce mot mal utilisé; il est donc conseillé de l'utiliser à outrance, à toute les sauces (n'hésitez pas à lui donner plusieurs sens), dès que la moindre occasion se présente.
Le fin du fin et de faire porter le chapeau à votre interlocuteur (réponse "c", pour les luc2 confirmés uniquement), si celui-ci se plaint de l'utilisation du dit mot après qu'il vous en ait fait la remarque. Car si celui-ci critique l'utilisation du mot, c'est que son sens ne convient pas, et comment sait-il que ce sens ne convient pas ? Parce qu'il a compris le sens (éronné donc) que vous vouliez véhiculer avec ce mot, donc il a compris ce que vous vouliez dire. N'est-ce pas cela l'essentiel ? Par la même occasion vous aurez prouvé (une fois de plus) la mauvaise foi dont il fait constamment preuve.
La réponse "a" suppose une remise en question de soi. Mais c'est impossible, c'est épuisant et surtout ce serait une perte de temps, puisque vous avez de toute façon raison !

 

  Question 08 Comment prouver la véracité d'insultes proférées envers votre interlocuteur, alors que vous ne le connaissez pas ?
  1. Vous lui demandez de démontrer qu'il n'est pas ce que vous prétendez qu'il est.
  2. Vous développez votre pensée.
  3. Vous vous justifiez en disant que cette appréciation est subjective et donc injustifiable (mais vraie).

Réponse :
La bonne réponse est la "a". Si votre interlocuteur ne dit pas pourquoi l'insulte est injustifiée, c'est que l'insulte est vraie (se rapporter à l'étude des lois régissant l'univers logique lucéen, réalisée par le Cel2). Cela vous épargne un long travail de réflexion. Il aurait été tentant de répondre "c", mais il y avait un piège : l'univers du luc2 est dépourvu de subjectivité.

 

  Question 09 Comment savoir que vous avez raison ?
  1. En réfléchissant avant de poster.
  2. En en appelant au bon bout de la raison.
  3. On s'en fout !

Réponse :
Il y avait un piège, il fallait répondre "b" (les disciples de la première heure auront sûrement trouvé la réponse). En effet, la raison a deux bouts : le bon et le mauvais (certains penseurs contestent cette théorie, ce qui prouve bien qu'ils tiennent la raison par le mauvais bout). Le bon bout de la raison est la Vérité Absolue. Or les humains connaissent-ils la Vérité Absolue ? Non, donc ils ne peuvent pas la contredire, et s'ils ne vous contredisent pas, c'est que vous avez raison. CQFD. La réponse "c" est fausse car il faut vous convaincre de la véracité de vos propos, c'est très important, plus vous y croirez, plus votre interlocuteur en fera autant.

 

  Question 10 Comment prouver que les autres ont tort ?
  1. Par une analyse approfondie des messages des intéréssés.
  2. En sortant des formules mathématiques.
  3. En les insultant.

Réponse :
"En sortant des formules mathématiques".
C'est un gros problème : vous savez que vous avez raison, mais les autres ne le savent pas forcément (ils ne vous connaissent pas assez). Vous pouvez utiliser un moyen détourné pour le prouver, car de toute facon c'est la vérité. En sortant une formule mathématique dans une discussion alors qu'elle n'a rien à y faire, vous les désapointerez. En outre personne n'oserait contredire une formule telle que "ceux qui ne sont pas d'accord avec moi disent que 41>48", car cela remettrait en doute toutes les bases des mathématiques.
(Note: une insulte par-ci par-là ne pourra qu'appuyer vos propos.)

 

  Question 11 Comment gagner une discussion ?
  1. En finissant sur un post qui vous donne raison.
  2. En obligeant vos interlocuteurs à reconnaitre leurs erreurs.
  3. En poussant les autres à l'abandon.

Réponse :
La réponse idéale aurait été la "b", mais comme nous vivons dans un monde qui est loin d'être idylique, les gens refusent souvent de reconnaitre leurs erreurs. Une façon plus radicale est de pousser l'adver... l'interlocuteur à l'abandon (par l'exaspération ou une autre méthode, sinon honorable, du moins rapide).
Voici quelques suggestions pour y parvenir :

 

  Question 12 Pourquoi vous conspue-t-on ?
  1. Parce que vous êtes une abérration chromosomique.
  2. Parce que vous ne respectez pas les règles élémentaires du savoir-vivre.
  3. Les génies ne sont reconnus qu'après leur mort.

Réponse :
La bonne réponse est bien évidemment la "c". En d'autres termes, "nul n'est prophète en son pays". Vous avez beau user de tous vos talents, de votre bonne volonté et de toute la patience du monde, vos adversaires ne veulent pas reconnaitre leur défaite (défaite qui n'en est pas une puisqu'ils ont appris quelque chose; votre victoire, par contre, est totale). Ne vous en faites pas : Vhahn Ghohg (c'est un peintre, mais je sais plus si ça s'écrit comme ça) lui-même n'a été apprécié qu'après sa mort. Ceci est bien regrettable, car si vos interlocuteurs reconnaissent enfin votre vraie valeur à votre mort, vous ne serez plus là pour en profiter...

 

  Question 13 Quelle culture doit-on avoir ?
  1. Une bonne culture générale suffit.
  2. Peut importe, l'important est de faire croire que vous en avez une.
  3. Une culture pointue dans le domaine abordé, et pas forcément bonne dans le reste.

Réponse :
La bonne réponse est "b". Du moment qu'ils croient que vous en avez une...
La culture ne sert à rien, et je dirais même "la culture, point trop n'en faut". Mais si pour vous la culture n'est pas une chose importante (et vous avez forcément raison sur ce point, puisque c'est ce que vous pensez), les autres pensent différemment (car ils se bornent à un schéma de pensée rectiligne et totalement dépassé). Il convient donc de donner le change pour mieux les intimider. Pour s'inventer une culture, il faut citer des auteurs célebre (il n'est pas obligatoire d'avoir lu ni compris le bouquin en question) comme Voltaire ou Maupassant. Citez quelques oeuvres qui relèvent du sujet de conversation, et si vous n'en connaissez aucune, essayez d'orienter le débat sur quelque chose que vous connaissez (comme les auteurs de livres, même si la comparaison n'est pas évidente). N'hésitez pas à citer de long passages (textes pour les écrits et paroles pour la vidéo) même si vous ne vous souvenez que du dixième et que vous faites des erreurs à toutes les lignes. Comme la majorité n'aura pas vu (ou lu) non plus ce dont vous parlez, vous paraîtrez intelligent à leurs yeux. En ce qui concerne les connaisseurs, c'est une autre paire de manches, et ils seront plus difficiles à convaincre. Heureusement pour vous, ils sont moins nombreux.

 

 
 
  Merci à Shogouki qui a rédigé l'essentiel de ce questionnaire trrrès pertinent ! ^_^