Vous êtes ici

RSS ?

Petite révolution du web des dernières années, le RSS reste scandaleusement méconnu du grand public. Rapide tour d'horizon à l'usage de celles/ceux qui ne savent pas ce que c'est.

Bon alors c'est quoi, le RSS ?

Le RSS est un format de syndication de contenu web. En termes moins abscons, c'est un système qui permet de diffuser l'information mise à jour sur un site web; il est donc possible pour le visiteur de se tenir informé des mises à jour d'un site sans avoir besoin de visiter le site proprement dit.

On parle de "flux RSS" ou de "fil RSS" pour désigner le contenu RSS mis à disposition par un site web donné (moi je préfère "flux", ça fait plus mystique ;-)). Un flux RSS ne contient pas toutes les mises à jour du site, mais seulement les X dernières (nombre variable suivant les sites : 10, 25, 50 ou autre).

Pour la petite histoire, sachez que la signification exacte de cet acronyme est sujette à débat : Really Simple Syndication pour certains, Rich Site Summary pour d'autre, on encore RDF Site Summary. Oh et puis après tout, tant que ça fonctionne...

Et ça se trouve partout, ces flux RSS ?

Non. Il faut que le site en question le propose, évidemment. Mais c'est une technologie qui connaît un essor extraordinaire et s'est vue énormément popularisée par le phénomène des blogs. La plupart des blogs proposent en effet un ou plusieurs flux RSS afin de permettre à l'internaute de "s'abonner" aux mises à jour de leur contenu. De nombreux sites d'actualités ou d'information proposent également un flux RSS (exemples : Le Monde, Libération, BBC, et de nombreux autres).

Pour prendre un exemple immédiat, mon blog (que vous lisez en ce moment) propose deux flux RSS : voyez dans la barre latérale, la rubrique "Syndication". Le premier permet de se tenir au courant des nouveaux billets publiés sur le blog; le second vous informera des nouveaux commentaires publiés en réponse à n'importe quel billet du blog.

Vous constaterez que cette rubrique "Syndication" mentionne également deux fils "atom". C'est en gros la même chose que les flux RSS mentionnés, mais dans un format légèrement différent. Je ne m'étendrai pas d'avantage sur ce point (tout simplement parce que je n'en sais pas plus...).

D'accord, et ça fonctionne comment ?

Concrètement, le flux RSS est un fichier (au format XML) stocké sur le serveur du site web concerné. A chaque fois que du contenu est ajouté sur ledit site web, ce fichier XML est mis à jour avec un résumé (parfois l'intégralité) de cette mise à jour : date et heure, auteur, titre, contenu ou extrait du contenu, et lien vers la page web correspondante.

Pour tirer parti de cette mine d'information, l'internaute doit utiliser un lecteur de flux RSS (que l'on appelle également agrégateur RSS), c'est-à-dire un programme qui se charge de vérifier périodiquement si les flux RSS choisis par l'internaute ont été mis à jour.

Tu as des exemples ?

Plein.

OK, très bien. Tu développes ?

Je dirais qu'il existe trois types de lecteurs de flux RSS :

  • lecteur intégré au navigateur
  • lecteur "stand alone"
  • lecteur en ligne

Lecteur intégré au navigateur

La plupart des navigateurs récents (Firefox, Opera, Safari, Maxthon...) offrent une prise en charge de la technologie RSS. Exception notable : Internet Explorer 6, le cancre des navigateurs, qui n'a pas évolué depuis plus de cinq ans (c'est à dire depuis une époque où le RSS n'existait pas encore). Internet Explorer 7 (en cours de finalisation et disponible uniquement en version beta pour l'instant) viendra combler cette lacune.

Icône RSS dans Firefox
Icône RSS dans Firefox

Prenons l'exemple de Firefox. Dans la version française, les flux RSS portent le nom de marque-pages dynamiques. Lorsque vous visitez une page qui contient un flux RSS, une petite icône s'affiche sur la droite de la barre d'adresse (cf. image). Il suffit de cliquer sur cette icône pour ajouter le flux RSS à vos marque-pages.

Dès lors, le flux RSS se présente sous la forme d'un menu déroulant qui liste les X dernières mises à jour du flux (cf. image).

Icône RSS dans Firefox'Marque-page dynamique' dans Firefox
"Marque-page dynamique" dans Firefox

Cette manière de consulter les flux RSS est la plus simple (aucune installation requise), mais également la moins pratique et la plus rudimentaire.

Sous Firefox, il existe des extensions, telles que Sage, qui offrent une meilleure gestion des flux RSS. A noter par ailleurs que Firefox 2 (sortie prévue je sais plus quand exactement, mais avant la fin de l'année) devrait améliorer la prise en charge des flux RSS et permettre à l'utilisateur de spécifier le type de programme qu'il souhaite utiliser par défaut pour gérer ceux-ci (p.ex. programme externe ou service en ligne --cf. points suivants)

Lecteur en "stand alone"

Par "stand alone", j'entends simplement un programme à part. Ces agrégateurs vous permettent de gérer de nombreux flus RSS, de les organiser (grouper en dossiers, catégories ou mots-clé) et de les consulter sans qu'il soit nécessaire de lancer le navigateur. Ca fonctionne en gros comme un client mail, à la différence qu'au lieu de consulter une ou plusieurs boîtes e-mail, on consulte un ou plusieurs flux RSS. Voir cette page pour une liste de programmes disponibles.

Pour ma part, j'ai longtemps utilisé Thunderbird (client e-mail et agrégateur RSS) pour gérer les flux RSS qui m'intéressaient. Au démarrage du programme, celui-ci vérifie à la fois mes e-mails et mes flux RSS. Très pratique et évite d'avoir à utiliser deux programmes distincts.

Lecteur en ligne

Dans cette catégorie je n'en connais qu'un : Google Reader. Seul inconvénient : il faut posséder une adresse gmail pour pouvoir profiter de ce service (contactez-moi si vous en voulez une, il me reste des invitations). (Edit : en fait non, même pas besoin, cf. commentaires 3 et 4.) Passé ce cap, Google Reader permet d'enregistrer autant de flux RSS qu'on veut, et d'assigner à chacun un ou plusieurs mots-clé. Tous les paramètres sont stockés par Google, ce qui permet de retrouver l'ensemble de ses flux RSS habituels depuis n'importe quel ordinateur connecté à Internet. Il est également possible de partager sa liste d'abonnements avec d'autres personnes. Et enfin, cerise sur le gâteau, on peut intégrer Google Reader dans la page d'accueil personnalisée de Google, où les news seront affichées dans une info-bulle du plus bel effet.

Google Reader dans la page d'accueil personalisée Google
Google Reader dans la page d'accueil personnalisée Google

Mouais, ça m'a quand même l'air assez compliqué tout ça...

C'est compliqué quand on explique, et il faut un peu se familiariser avec le concept, mais on s'y fait très vite. Le RSS permet un gain de temps considérable sur le web : plus besoin de visiter un site régulièrement juste pour voir si il y a du nouveau. Il suffit de s'abonner à son flux RSS (pour peu qu'il en propose un, évidemment), et on peut oublier ce site en toute sérénité : toute mise à jour nous sera notifiée quasiment en temps réel. En ce qui me concerne, Google Reader me permet de suivre régulièrement près de 60 sites web (blogs, sites d'info, etc) et cela ne me prend que quelques minutes par jour. Si je devais consulter manuellement chacun de ces sites, cela me prendrait probablement une heure...

Pour aller plus loin...

Commentaires

Portrait de Emmanuel
Emmanuel

/hello

Très bonne explication mais il existe (au moins) 2 autres alternatives au google reader : netvibes (www.netvibes.com) et linkedfeed (www.linkedfeed.com) fait par l'equipe de ratiatum je crois...

/tchouss

Portrait de s427
s427

Merci pour l'info. Je connaissais netvibes mais ça m'était sorti de la tête.

Ceci dit, ce que j'aime bien avec Google Reader, c'est que tous les flux RSS sont présentés dans un même emplacement. C'est très compact. Avec netvibes, si je ne m'abuse, chaque flux correspond à un "box" sur la page, et donc si on a des dizaines de flux, on se retrouve avec des dizaines de "box" qu'il faut regarder individuellement. Avec Google Reader, on a un seul "box" qui affiche uniquement les news non lues pour l'ensemble des flux suivis. Tout est accessible d'un seul coup d'oeil et je trouve cette approche plus directe.

A part ça, c'est très sympa netvibes. Haveaniceday

Portrait de Yann
Yann

Sur Google Reader: Seul inconvénient : il faut posséder une adresse gmail pour pouvoir profiter de ce service. En fait je ne crois pas: il suffit d'un compte Google. J'ai enregistré le mien avec une adresse mail yahoo et j'ai accès au service. Sans restriction me semble-t-il (mais bon, j'ai pas encore tout essayé).

Portrait de s427
s427

Ah, dans ce cas tu as sans doute raison, merci pour la précision. Parmis les différents services proposés par Google, certains nécessitent d'avoir un compte gmail (Google Calendar par exemple), d'autres pas. J'ai tendance à me mélanger les pinceaux. Mais si tu as accès au service, je ne pense pas qu'il y ait de restriction.

Portrait de rss
rss

je vous remercie pour ces imagrs Secretlaugh

Ajouter un commentaire