Vous êtes ici

Mushishi

L'animation japonaise est un domaine qui me passionnait il y a quelques années. Aujourd'hui je m'en suis quelque peu lassé et je ne m'y intéresse plus que de loin, mais de temps en temps, il m'arrive encore de tomber sur de véritables perles. Il y a deux ans, c'était l'excellente série Paranoia Agent, dont il faudra bien que je parle dans un prochain billet (en attendant si vous êtes curieux, vous pouvez voir le génial générique d'ouverture ici). Actuellement, une nouvelle série a su me faire craquer : elle s'appelle Mushishi.

Derrière ce nom étrange, un peu ridicule aux oreilles d'un francophone, se cache un OVNI et je dirais même un petit miracle télévisuel. Mushishi est une série lente, belle, contemplative. C'est une série qui nous incite à nous arrêter un instant, à respirer calmement et à méditer. Une série sans scènes d'action, sans héroïnes en mini-jupe, sans méchants ni gentils. En bref, Mushishi est une série zen. Chaque épisode est une histoire indépendante, d'une poésie mélancolique, qui fait appel à un bestiaire fantastique sobre et discret, parfois à la limite du surréalisme. Qu'une oeuvre aussi atypique ait pu voir le jour et connaître une diffusion à la télévision fait partie de ces petites choses qui me donnent foi en l'être humain. Secretlaugh (Non sans rire, je trouve vraiment remarquable que des projets de ce genre puissent voir le jour dans un cadre commercial.)

Au centre de Mushishi, il y a l'énigmatique Ginko, inlassable voyageur, spectateur autant qu'acteur des événements décrits par la série. Ginko est un "mushishi", c'est à dire un spécialiste des mushi. Les mushi ? Des êtres généralement invisibles, protéiformes, insaisissables mais omniprésents. Infiniment primitifs et infiniment délicats, à la limite de l'immatériel, les mushi ne sont pas plus bienfaisants (ou malfaisants) qu'un ruisseau ou un arbre. Mais lorsqu'ils interfèrent avec les êtres humains, des problèmes inattendus peuvent surgir.

La série se déroule à une époque qui semble médiévale, bien que ce ne soit jamais très bien précisé, et dans des décors ruraux, voire carrément sauvages, d'une très grande beauté. Chaque épisode raconte une histoire indépendante qui décrit une situation dans laquelle un mushi interfère avec une ou plusieurs personnes. Derrière cet argument fantastique (qui entraîne parfois des explications quelque peu laborieuses --l'un des rares défauts de la série) se dessinent des problématiques universelles, portées par des symboles simples mais puissants, qui confèrent à la série une grande puissance d'évocation. Ici les mushi sont liés au pinceau du peintre; ici ils sont l'héritage d'un père à sa fille; ici encore, ils évoquent la douleur de la séparation; ici, le pouvoir qui corrompt...

Relecture moderne du shintôisme (cette religion animiste qui considère que toute chose ou tout être vivant est habité par une divinité), Mushishi est donc l'expression d'une sensibilité typiquement japonaise qui nous invite, sans le moindre dogmatisme et sans donner de réponse toute faite, à repenser notre relation au monde. Cette sensibilité se retrouve dans la mise en scène, toute en retenue et en contemplation, ainsi que dans l'esthétique de la série. Mushishi n'est pas sans évoquer l'univers animiste de Miyazaki, quelque part entre Mon voisin Totoro (en moins naïf) et Princesse Mononoké (en moins guerrier).

En attendant que Mushishi ait trouvé un acquéreur pour l'Europe (en supposant que cela arrive un jour), la team Nerae s'est chargée de sous-titrer les différents épisodes déjà disponibles. Un travail d'une qualité remarquable, soit dit en passant (c'est déjà grâce à Nerae que j'avais découvert Paranoia Agent et franchement, je dis chapeau bas à cette équipe, tant pour le choix des oeuvres que pour le résultat de leur adaptation).

Commentaires

Portrait de Sevenstars
Sevenstars

Bonjour, Je suis tombé par hasard sur ton blog, superbe article de Mushishi^^ Mushishi c'est mon coup de coeur du moment, et plus que ça^^ Mon anime préféré avec X (autre chef-d'oeuvre à voir/lire absolument !!). En espérnat qu'un jour l'anime et le manga seront publiés en France Yum ++

Portrait de s427
s427

Merci pour ton commentaire. Effectivement, on ne peut que souhaiter voir ce genre d'anime se faire un place sous nos lattitudes. Et espérer qu'il y rencontre un succès suffisant pour encourager ce genre d'initiatives. Haveaniceday

Portrait de tao
tao

Super billet. Je partage tout à fait ton avis, Mushishi fait partie de ces séries qui me redonnent foi dans l'animation japonaise et dans la capacité des studios à nous servir autre chose que des shônens guerriers insipides. Chaque épisode m'a donné l'impression d'admirer une estampe d'Hiroshige ou de Yoshitoshi. Seul bémol, je crains que les grosses influences shintoïstes refroidissent un peu les investisseurs pour l'étranger. Trop d'explications pour les ocidentaux qui sont pas habitués à ça. Mais sur ce coup, m'en fous un peu, je suis bien égoïste...MOI, j'ai pu vivre un instant magique.

Portrait de s427
s427

Que c'est bien dit. Haveaniceday

Ceci dit, à mon avis ce ne sont pas les références shintoïstes (sous-jacentes) qui posent problème, mais plutôt le rythme lent et contemplatif de la série. On est assez loin de Lost, quoi. Haveaniceday

Portrait de shigeru
shigeru

Kon'ichiwa

Tu a fait un très bon article sur Mushishi, cette magnifique série.

Quand je sort d'un épisode de Mushishi, je suis reposé et calme. Je pense que c'est l'alliance de ses histoires et personnages si intéréssants, d'une bande son magnifique, et de décors reposants et beaux. C'est un petit chef d'oeuvre de l'animation japonaise... C'est l'un des rares mangas que j'ai envie de revoir et revoir encore!

Avec X de Clamp et xxxHolic, c'est un anime d'une rare beauté emotionelle...

Portrait de Maetel
Maetel

Ton article sur cet anime est remarquablement bien écrite. Je t'approuve: Mushishi est une anime absolument superbe et sort du lot commun des animes japonaises. La série de Mushishi se limite aux 26 episodes et tant mieux! Car ça permet de ne pas diminuer la qualité des histoires. Merci beaucoup pour avoir écrit une aussi bonne et convaincante article.

Juste une question: Peux-je copier ton article dans mon blog? Je te mentionnerai sûrement, ne t'inquiéte pas. Toute façon, je n'ai pas le même style d'écriture que toi.

Portrait de s427
s427

@Maetel : pas de problème, tu peux reprendre mon texte sur ton blog, tant que tu mentionnes l'URL de mon article.

Et merci pour tes compliments. Haveaniceday

Portrait de Maetel
Maetel

Ok, je vais le mettre mais pas de suite. J'ai des choses à faire. Je pense que je vais le faire aujourd'hui, cet après-midi. Merci beaucoup de m'avoir permis. Haveaniceday Et désolée d'avoir un peu tardé...

Portrait de anime streaming
anime streaming

jadore cet anime

Ajouter un commentaire