Vous êtes ici

Dead Can Dance

Petit coup de pub pour le blog de VinX, qui s'est fendu, il y a quelques jours, d'un billet consacré à Dead Can Dance, groupe que j'apprécie tout autant que lui.

Après avoir lu ce billet, j'ai eu envie de réécouter ce groupe, que j'avais laissé de côté depuis quelques temps.

Et après avoir réécouté ce groupe, j'ai eu envie de le faire découvrir à celles/ceux qui ne le connaissent pas...

Le coeur de Dead Can Dance, c'est le duo formé par Lisa Gerrard (chant et musique) et Brendan Perry (chant et musique, également), entouré d'un ensemble de musiciens dont la composition a souvent varié. Dead Can Dance constitue quasiment un genre musical à lui tout seul, combinant des musiques traditionnelles d'Europe (principalement des musiques médiévales ou de la Renaissance, un peu de celtique parfois), avec d'autres tendances de musiques du monde (arabes, africaines) et des apports plus contemporains, proches de la pop progressive ou de l'ambient.

Même si vous êtes quelqu'un de bien élevé qui se refuse à formuler, ne serait-ce qu'en pensée, des gros mots comme "Rondo Veneziano" ou "Era", je me dois de préciser vigoureusement que Dead Can Dance n'a vraiment rien à voir avec... avec "ça". J'apporte cette précision parce que j'imagine que la description que j'en donne (musiques traditionnelles à la sauce moderne) peut, chez quelqu'un qui n'a jamais entendu Dead Can Dance, évoquer certaines formules mercantiles et dénuées de véritable intérêt, et ce serait tout à fait regrettable. La musique de Dead Can Dance n'est pas un collage artificiel et superficiel d'éléments hétéroclites (violons + boîte à rythme), mais au contraire, une véritable "re-création" musicale, certes inspirée de nombreux courants musicaux, mais néanmoins authentiquement originale. Bien que certains de leurs morceaux soient ouvertement inspirés d'oeuvres "classiques" (comme le Chant de la Sibylle, air médiéval qui a connu de nombreuses variations à travers les époques), la plupart sont des créations originales qui ne peuvent pas être simplement catégorisées "médiéval", ou "celtique" ou autre.

Bon, n'ayons pas peur d'enfoncer les portes ouvertes : on ne peut pas parler de musique sans d'abord l'écouter. Donc voici trois morceaux qui devraient vous permettre de vous faire une meilleure idée de la musique de Dead Can Dance.

Note : les deux premiers morceaux ont chacun une introduction plutôt longue (environ une minute), mais méritent d'être écoutés entièrement. Le premier ne figure sur aucun album officiel du groupe, et a longtemps été diffusé librement sur Internet (je ne retrouve plus le lien que j'avais trouvé à l'époque, cependant). Le troisième morceau reflète la période plus "sombre" du groupe (ses trois premiers albums), très solenelle et mélancolique.

La discographie de Dead Can Dance (dont le détail peut être consulté, par exemple sur allmusic.com) compte un peu moins d'une dizaine d'albums, qui sont autant de témoins d'un groupe en perpétuelle mutation. Les débuts du groupe étaient très marqués par la vague punk et gothique, dont le groupe s'est vite démarqué pour s'orienter vers ce qui allait réellement devenir sa marque de fabrique, à savoir l'exploration de paysages musicaux inspirés de traditions diverses. D'une musique sombre, parfois presque funèbre (Spleen And Ideal, Within The Realm Of A Dying Sun), on passe progressivement à une musique plus ouvertement inspirée du Moyen-Age (Serpent's Egg et surtout Aion), plus lumineuse et sereine, qui se teinte progressivement d'influences arabisantes (Into The Labyrinth) et africaines (Spiritchaser).

Le groupe s'est séparé après ce dernier album (qui date de 1996), pour se reformer en 2005 à l'occasion d'une tournée internationale. (Je ne sais malheureusement pas si cela signifie que Dead Can Dance est à nouveau réellement "sur les rails", ou si ces retrouvailles se limitent au temps de la tournée.) Lisa Gerrard a, dans l'intervalle, prêté sa voix à plusieurs musiques de films, en particulier Gladiator et The Insider, ou encore Black Hawk Down et Mission Impossible:2, et sa voix est certainement devenue relativement familière au grand public.

Un mot sur le nom du groupe. Dead Can Dance, ce n'est pas si facile à traduire. Ca semble évident, mais en fait non. De prime abord, on comprend qu'il est question de la mort, on se dit que c'est morbide, et les sonorités solonelles de certaines compositions du groupe ne font que renforcer cette impression. On pense "danse macabre", "marche funèbre", "requiem" et ainsi de suite. Or c'est plutôt faux. D'abord le nom du groupe ne se traduit pas par "la mort peut danser" (ce serait "Death Can Dance" et non "Dead"), et ce n'est pas non plus "les morts peuvent danser".

En fait le nom du groupe est inspiré des traditions animistes de certains peuples (en Afrique notamment). Dans ces traditions, la musique représente une force magique et la création d'un instrument de musique requiert le sacrifice d'un animal. Par la suite, l'âme de cet animal fera partie de l'instrument, "habitera" l'instrument, et c'est cette âme qui s'exprimera au travers de la musique jouée par l'instrument. L'instrument lui-même est souvent constitué de parties organiques "mortes" (carapace, os, tendons, peaux), mais lorsque la musique s'élève, l'instrument revient à la vie et les défunts, qui sont toujours parmis nous, font entendre leur voix. En d'autres termes, ce qui est mort peut danser : Dead Can Dance.

Loin de la pose morbido-gothique que l'on peut supposer de prime abord, le nom du groupe évoque donc une idée autrement plus riche et plus profonde (et je dirais même, positive).

Commentaires

Portrait de VinX
VinX

Très bien : Applause ! Bel et bon billet bien mené !

Portrait de Yann
Yann

Excellent billet, merci. Pour des infos détaillées (discographie très complète, news et concerts), je recommande ce site. Celui-ci annonce d’ailleurs que DCD devrait procéder à de nouveaux enregistrements studio : « Ca peut surprendre mais Lisa Gerrard et Brendan Perry ont planifié la sortie d'un nouvel album de Dead Can Dance dès que leur planning respectif le permettra... Cet album devrait donc sortir courant 2005 sur 4AD ! » L’annonce a été faite en février 2004, cela date donc. Je ne sais ce qu’il en est pour l’heure… Sinon, on peut toujours consulter le site de DCD ou celui de Lisa Gerrard

Portrait de s427
s427

Merci pour ces infos (et pour les liens). Effectivement, vu la fraîcheur toute relative de cette annonce, je préfère ne pas trop entretenir d'espoirs... Le web abonde de serpents de mer de ce genre, qui ressurgissent périodiquement et ravivent les espoirs les plus fous mais ne se laissent jamais attraper... Ninja

Portrait de MrBark: compositions pour films
MrBark: composi...

lisa gerrard a certainement une des plus belles voix sur terre ! Haveaniceday elle était FAITE pour la musique de film ! dans gladiator elle est si magique ! de la douceur, de l'aération, de quoi donner une sacrée bonne lecon à tous ces blaireaux médiatiques qui une savent que forcer.

Ajouter un commentaire